Permis de conduire

Le permis de conduire est un titre délivré après un examen de conduite. Il est obligatoire pour pouvoir conduire des véhicules motorisés. En fonction du véhicule, différents types de permis de conduire peuvent être requis.

Les différents permis de conduire





En général, lorsque l’on parle de permis de conduire, on fait référence au permis B. Mais d’autres types de permis de conduire existent.

Pour les deux roues dont la cylindrée ne dépasse pas les 50cm3, on ne parle pas vraiment d’un permis. Le certificat à obtenir est le BSR, qui permettra de conduire en toute légalité. L’ASSR peut également être passé afin de conduire des deux roues de cylindrée plus importante.

Permis B





Le permis B permet de conduire des automobiles ou camionnettes dont le poids total avant charge ne dépasse pas 3,5 tonnes. Une remorque peut être attachée à l’automobile sans nécessiter un permis complémentaire. Pour les 2 roues, il faut valider une formation en plus du permis B. De plus, le permis B devra être obtenu depuis 2 ans au minimum.

Permis C

Le permis C requiert au préalable d’avoir obtenu un permis B. Le candidat doit être majeur afin de pouvoir passer le permis C. Il permettra de conduire une automobile ou véhicule (autre que ceux nécessitant un permis D) dont le poids excède 3,5 tonnes. Une remorque pourra également être attelée. Ce permis est celui concerné afin de pouvoir conduire des camions. Les variantes devront être validées afin de pouvoir conduire des véhicules de plus de 7,5 tonnes.

Permis D

Pour ce permis le candidat doit être âgé d’au moins 21 ans et être titulaire du permis B. Le permis D permet à son titulaire de conduire un véhicule automobile pouvant transporter jusqu’à 8 personnes en plus du conducteur. Différentes variantes de permis D existent pour pouvoir conduire les divers véhicules tels que les bus ou cars par exemple. En fonction du poids ou de la capacité du véhicule, le permis varie.

Le permis à points

Depuis 1992, la France a mis en place le système du permis à points.

Permis probatoire

Lorsque le candidat réussit son examen de permis de conduire, il obtient un permis probatoire crédité de 6 points. Au fur et à mesure des années, les points se cumulent pour atteindre le maximum de 12 points. Ce total s’obtient 3 ans après l’obtention du permis probatoire, 2 ans en cas de conduite accompagnée. Bien entendu, il ne faudra qu’aucune infraction ne soit commise.

Perte de points et invalidation

En effet, toute infraction au code de la rode sera sanctionnée par la perte d’un ou plusieurs points. En fonction de la gravité de l’infraction, le nombre de points retirés seront plus ou moins nombreux. De plus, ce retrait de points peut être combiné avec une amende.
Une infraction grave peut également entraîner une suspension ou un retrait total de permis, pour une durée limitée ou non. Le permis peut également être annulé sur décision d’un juge.
Si le titulaire du permis perd l’intégralité de ses points, il voit son permis de conduire retiré. Il devra donc repasser l’examen du permis de conduire et se voir attribuer un nouveau permis probatoire.